Ville de Paris

Actualité

Le 13e pour les droits humains

Mise à jour le 25/11/2022
Du 1er au 10 décembre 2022, dix jours pour les droits humains !
Le 10 décembre de chaque année, la Journée internationale des droits humains célèbre la proclamation de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui a eu lieu à Paris le 10 décembre 1948.
Notre 13e arrondissement est très riche en associations militantes en faveur de la défense des droits humains.
Devant la multiplication des atteintes aux différents droits humains fondamentaux en France et dans le monde, des crises humanitaires issues de situations de guerre, de régimes corrompus ou encore du changement climatique, cette célébration du 10 décembre 2022 est malheureusement plus que jamais d’actualité.
Initiée par la Mairie du 13e et les associations de défense des droits humains, une programmation culturelle, du 1er au 10 décembre, est proposée à tous les habitantes et habitants de notre arrondissement.
Au travers d’évènements culturels et éducatifs, plusieurs thématiques en lien avec les valeurs et les principes des droits humains seront débattues : les prisons, les parcours migratoires, l’exil, la liberté d’expression, la traite des êtres humains par le travail…
Expositions, projections de films suivies de débats, conférences, séances de sensibilisation pour les publics scolaires, lectures et dédicaces d’auteurs, témoignages de migrants…
Nous tenons à remercier très chaleureusement tous les acteurs associatifs, institutionnels et privés pour la réalisation de ce programme de grande qualité !

Pour être libre, il ne suffit pas de se libérer de ses chaînes, il faut vivre en respectant et en augmentant la liberté des autres.

Nelson Mandela

EXPOSITION « Transmettre et agir contre le travail forcé - L’action du CCEM au Maroc »

Du 6 au 16 décembre de 8h30 à 17h30
Mairie du 13e - Galerie Bièvre

Crédit photo : CCEM
Parallèlement à ses actions en France auprès des victimes, le Comité Contre l'Esclavage Moderne (CCEM) travaille en réseau avec de nombreux partenaires internationaux.
En 2019, il a lancé, avec 5 associations marocaines, un projet visant à transmettre ses compétences en termes d'identification et accompagnement des victimes d'esclavage moderne. Près de 200 victimes, dont la moitié sont mineures, ont depuis été aidées par les associations Voix de Femmes Marocaines, Insaf, Al Karam, Accueil Écoute et Orientation et Droits et Justice. En 2022, le CCEM a réalisé un projet photographique dans le but de documenter le travail quotidien de ses partenaires. C'est ce travail qui est exposé à la Mairie du 13e dans le cadre de cette dizaine.

EXPOSITION « Lignes invisibles. Appartements, témoins de Beyrouth » de Salwa Fathallah

Du 6 au 16 décembre de 8h30 à 17h30
Vernissage le lundi 5 décembre à 18h30
Mairie du 13e - Galerie Athéna

Crédit photo : Salwa Fathallah
Appartements sans habitants, qu’on a quittés ou qu’on est en train de quitter ; des espaces en suspension, en transition, « entre-deux »…
À partir d’une série de photographies d’intérieurs d’appartements de Beyrouth, Salwa Fathallah propose une métaphore du Beyrouth d'aujourd'hui. Les habitants de ces appartements ont, pour la plupart, quitté le Liban suite à la conjoncture politique et économique actuelle et surtout l’explosion du port en août 2020.
Lieux où se mêlent l’échelle du quotidien et de l’intime à celle de l'histoire du pays. Ces multitudes de morceaux d’espaces et de mémoires anonymes font partie de la mémoire collective, de la vie qui faisait la ville à un certain moment et qui a choisi et/ou a été contrainte de partir.
Retrouver le point de vue intime des absents, et aussi une manière de dire la violence du contexte. Ces photographies captent un instant de rupture où un monde est en train de basculer, où des mondes intimes, des trajectoires s’interrompent. Restent ces appartements, dans leur résilience solitaire.
À l'occasion du vernissage de l'exposition « Appartements, témoins de Beyrouth », une soirée lectures et témoignages autour des thèmes de l'exil et de la mémoire.
Avec la participation de Sabyl Ghoussoub, prix Goncourt des Lycéens 2022 ainsi que des écrivains Yasmine Khlat, Inaam Kachachi et Maha Hassan et en présence de la librairie Les Oiseaux Rares.

CINÉ-DÉBAT « Un demi-mètre carré de liberté »

Jeudi 1er décembre à 18h30
Mairie du 13e - Salle des fêtes

Crédit photo : Inga Lavolé-Khavkina

En présence de la réalisatrice, Inga Lavolé-Khavkina et de Karim Mokhtari, directeur de l’association 100Murs

Ce documentaire donne à entendre les témoignages de détenus qui partagent avec nous leurs pratiques artistiques et la nécessité à laquelle elles répondent en leur permettant de s’exprimer et de retrouver dignité et identité.
Projection en présence de la réalisatrice, Inga Lavolé-Khavkina et suivie d'un échange avec Karim Mokhtari, directeur de l’association 100Murs, sur l’art en prison ainsi que d’une lecture de textes écrits derrière les barreaux par une intervenante en milieu carcéral.
En collaboration avec l'association Art et Prison France

Journée de sensibilisation à la traite des êtres humains auprès de publics scolaires

Lundi 5 décembre
Mairie du 13e - Salle d'attente des mariages

Crédit photo : CCEM
Depuis 1994, le Comité Contre l'Esclavage Moderne (CCEM) lutte contre le phénomène de traite des êtres humains à des fins d'exploitation par le travail, tant dans les entreprises que dans les domiciles privés. L'une de ses missions consiste à informer le grand et jeune public de la persistance de formes de travail contraires à la dignité humaine, aujourd'hui, en France. Il intervient chaque année auprès de centaines d'élèves au niveau national et cette année dans le cadre de la Dizaine des Droits Humains. Cette session de sensibilisation à destination des scolaires a pour but de défaire les idées reçues relatives à l'esclavage moderne et de connaître les actions à mettre en place pour aider les victimes à retrouver leur liberté.
Deux sessions de sensibilisation à destination des scolaires (à partir de la 5e) : de 10h à 12h et de 14h à 16h.
Inscriptions : [cabma13-culture puis paris.fr après le signe @]pnozn13-phygher@cnevf.se[cabma13-culture puis paris.fr après le signe @]

CINÉ-DÉBAT : Les idées reçues sur les étrangers en France

Documentaire : Passeurs (2021, 70 min) de Reza Serkanian
Mardi 6 décembre à 20h
Cinéma L'Escurial - 11, bd de Port-Royal

Passeurs
Crédit photo : de Rez Serkanian
Des jeunes migrants arrivés en France, sans parents, se mettent en scène, avec force et humour, pour raconter l’exil et leur enfance brutalement interrompue. Arrivés en France, ils découvrent une réalité qu'ils ne soupçonnaient pas. La pièce de théâtre qu’ils vont écrire et jouer les transcendera, les faisant passer de victimes à acteurs. Ils deviennent des « passeurs de culture ». Le film accompagne cette œuvre collective et retrace l’histoire de ces adolescents, leur vie d’autrefois, les raisons de leur départ, les circonstances du voyage mais aussi leur vitalité, leur créativité et leur authenticité contagieuses qui renvoient à un monde plus vaste, plus généreux.
Le ciné-débat, organisé par Attac (Paris 13) et la Ligue des droits de l'Homme (Sections Paris 5/13 et EHESS) réunira Maria Luisa Cesoni, professeur émérite de l'Université de Louvain, Claude Calame, directeur d'études à l'EHESS et Mylène Stambouli, avocate honoraire. Il permettra de débattre de la situation de l'immigration en France au regard des idées reçues.
Entrée libre dans la limite des places disponibles

CONFÉRENCE « Les droits humains : un défi permanent pour les sociétés. »

Vendredi 9 décembre de 18h30 à 20h30
Mairie du 13e - Salle d'attente des mariages
En partenariat avec l'ESUIP

Crédit photo : Roger Koudé
Dans un monde globalisé et marqué par de profondes mutations, les droits humains sont devenus un enjeu majeur de la gouvernance, tant pour les États que pour la Communauté internationale. Ce défi ne peut être relevé véritablement qu’avec l’engagement effectif des États et une forte implication de la société civile, autrement dit des hommes et des femmes dotés d’une expertise adaptée à ce défi. Le professeur Roger Koudé apportera des pistes de réflexion accessibles sur cette problématique.
La conférence sera suivie d'un temps d'échange.
Roger Koudé est titulaire de la Chaire UNESCO « Mémoire, Cultures et Interculturalité » et Professeur de Droit international à l'Institut des droits de l'Homme de Lyon. Son dernier ouvrage, intitulé Discours sur la Paix, la Justice et les Institutions efficaces, est publié aux Éditions des Archives Contemporaines (Paris, 3/2021), avec la préface du Docteur Denis MUKWEGE, Prix Nobel de la Paix 2018.
Entrée libre dans la limite des places disponibles

« 10 jours pour signer »

Signature de pétitions par le groupe Amnesty Tolbiac
Samedi 10 décembre de 14h à 16h
Parvis du Centre Commerciale Italie 2

Crédit photo : Amnesty Tolbiac
Comme chaque année, Amnesty se mobilise autour du 10 décembre, Journée internationale des droits de l’homme pour 10 (groupes de) personnes dont les droits sont bafoués autour du monde.
Une lettre, une signature de pétition, un e-mail peuvent changer les choses. Le Groupe Amnesty Tolbiac vous propose de les rejoindre dans leur combat en faveur des droits humains.
Du 1er au 10 décembre, découvrez également les situations défendues par Amnesty International à travers une exposition installée dans le hall de la Mairie.

Soirée courts-métrages

Samedi 10 décembre à 18h
Digital Village - 21, rue Albert Bayet
En collaboration avec Amnesty International

Pour clore la dizaine « Le 13e pour les droits humains », la Mairie du 13e vous convie à la projection des courts-métrages primés au dernier festival de cinéma d'Amnesty International.
Prix du jury : Spotless d'Emma Branderhorst
Prix des droits humains : Angle mort de Lotfi Achour
Prix du public : Rio est une femme d’Eléonore Ardenalot
Ainsi que deux courts-métrages bonus ! In flow of words d’Eliane Esther Bots et Les exploités du Qatar, court métrage produit par Amnesty International (hors compétition)
Projection suivie d'un verre de l'amitié.
La projection sera suivie d’un échange avec Éléonore Ardelanot, réalisatrice de Rio est une femme.
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations