Attention, cet article n'a pas été mis à jour depuis le 01/03/2023, il est possible que son contenu soit obsolète.

8 mars 2023 : Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Actualité
Mise à jour le 01/03/2023
Même si l'égalité femmes/hommes est un sujet de tous les jours, tout au long du mois de mars, la Mairie du 13e, aux côtés des acteurs associatifs, portera des actions de sensibilisation avec un programme d'expositions, de visites, de conférences et d'évènements.

Visite des fonds de la bibliothèque Marguerite Durand

Samedi 11 mars à 10h et 14h
Bibliothèque Marguerite Durand, au 2e étage de la Médiathèque Jean-Pierre Melville

Fondée en 1932 grâce au don de ses collections à la Ville de Paris par la journaliste féministe Marguerite Durand, la bibliothèque, qui conserve une riche documentation sur l'histoire des femmes et du féminisme, allait donner une reconnaissance officielle aux revendications féministes et à l'histoire des femmes une « visibilité ». Aujourd’hui, la bibliothèque Marguerite Durand demeure la seule bibliothèque publique française exclusivement consacrée à l'histoire des femmes, du féminisme et, depuis quelques années, aux études de genre.
C’est à une présentation de la richesse de ses fonds que l’équipe de la bibliothèque a le plaisir de vous convier le samedi 11 mars. Deux sessions : 10h et 14h. Durée 1h30 environ.
Attention, places limitées et inscription obligatoire à l’adresse suivante : [cabma13-culture puis paris.fr après le signe @]pnozn13-phygher@cnevf.se[cabma13-culture puis paris.fr après le signe @]

Cycle de conférences « Féminismes et santé » La santé un droit pour toutes, vraiment ?

Jeudi 16 mars à 19h
Mairie du 13e - Salle d’attente des mariages

Les stéréotypes dans le domaine du traitement et de la recherche médicale.
La Mairie du 13e accueillera la 6ème rencontre du cycle Féminismes et Santé d’Equipop, une édition spéciale à l’occasion du mois de l’égalité. Cette table ronde aura pour thème « La santé, un droit pour toutes : vraiment ? ».
Prise en charge de la douleur, prévention, retard de diagnostic, manque de formation, retard de la recherche et traitements inadaptés… Comment les biais sexistes, et en particulier dans le corps médical, ont des conséquences négatives sur la santé des femmes ? Comment le Patriarcat, entremêlé aux autres formes de domination, forge-t-il notre système de santé ? Plusieurs intervenantes, professionnelles du monde associatif et chercheuses, échangeront sur les stéréotypes sexistes et la prise en charge différentielle dans le domaine de la recherche et du traitement médical.
Rencontre animée par Aurélie Gal Regniez, directrice d’Equipop, en présence de Nathalie Bajos, directrice de recherche à l’INSERM, Ilana Löwy, historienne des sciences et Bernadette Rwegera, directrice et Fondatrice de l’association Ikambere.

Exposition « Femmes à l'écran : stoppons les clichés »

Du 1er au 31 mars
Centre Paris Anim’ Dunois (61, rue Dunois)

Dans la société comme dans le 7e art, les femmes non-blanches, dites « racisées », subissent une double discrimination qui mêle sexisme et racisme. Elles occupent une place marginale à l’écran et peinent à obtenir les premiers rôles. De la « racaille de banlieue » à la « femme de ménage » en passant par la « mère au foyer », elles sont limitées à une palette de rôles généralement caricaturaux basés sur leur origine ou leur apparence. Cette notion d’intersectionnalité est un outil indispensable pour analyser des représentations féminines.
Afin d'explorer ce sujet dans toute sa complexité, l’exposition est proposée simultanément sur deux lieux : la Maison des Ensembles et le centre Dunois, ainsi que sur les réseaux sociaux. Prolongez l'expérience en allant voir l'exposition numérique et interactive de la Micro Folie 20e au centre Louis Lumière « Les femmes en peinture : stoppons les clichés ».

Vernissage le mercredi 8 mars à 17h au Centre Paris Anim' Dunois, et jeudi 9 mars à 18h30 à la Maison des Ensembles

Mois de mars à l’Aiguillage : 100% créatrices

Du 8 au 25 mars
L’Aiguillage (Bat B - RDC - 19, rue des Frigos)

Horaires : de 13h à 19h du mardi au vendredi et samedi de 14h à 19h.
  • Exposition monographique d’œuvres originales de Mireille Cambau, peintre aux Frigos, consacrée à ses icônes : artistes femmes contemporaines, célèbres et inspirantes, allant de Patti Smith à Catherine Ringer. Vernissage le vendredi 10 mars, à partir de 19h.
  • Diffusion de 2 courts-métrages d'animation de la réalisatrice Florence Miailhe (César du meilleur court métrage en 2002 et Cristal d’honneur pour l’ensemble de ses films au festival d’animation d’Annecy)
  • Projections d'une quinzaine d'interviews « Femmes & des Frigos », diffusées sur le Cub'Image de l'espace galerie, ou à voir et écouter individuellement, à l'IPad et casque, installé confortablement dans le canapé…

Exposition « IVG, Mon Corps, Mes Choix, mes Droits » par le collectif le Fil de la vie

Du 8 au 26 mars
Digital Village - 21, rue Albert Bayet

Né en novembre 2015, ce collectif d'artistes s'exprime face aux actualités et mène une réflexion sur l'importance et la force de la création dans nos sociétés.
Les artistes du « Fil de la vie » : Anne-Iris Caillette, Catherine Dedieu Lugat, Andréa Luna, Stéphanie Lechevallier, LoMa ColOrine, Isabel Massa, Pascale Massard, Robuste Odin, Chani_Red, Erolf Totort et Victorine.

Spectacle « Biques »

Du 7 au 24 mars
Théâtre 13 / Glacière (103A, boulevard Auguste Blanqui)

De Gabrielle Chalmont-Cavache, Cie Les Mille Printemps
Rendez-vous au Théâtre 13 pour voir le spectacle Biques qui traite des discriminations liées à l’âge. « C’est l’histoire de neuf femmes. Elles se rencontrent, un jour, au hasard, par la force des choses, dans la salle commune froide d’une maison de retraite. Certaines y travaillent, d’autres y vivent, d’autres visitent. Neuf vies, neuf fonctions. Mère, fille, aidante, artiste, cheffe, et… vieille. Neuf cases de départ vouées à la même case d’arrivée. De quoi est-elle faite ? Comment sortir de sa fonction ? Comment faire de cette case commune un endroit sûr, joyeux, où il fait bon vivre. Où l’on va en marche avant ? »

Aussi au Centre Paris Anim’ Victoire Tinayre (24, rue Daviel) le vendredi 10 mars à 20h !

« Égalité femme/homme dans la sphère professionnelle »

Vendredi 9 mars après-midi
Service Social de Proximité du 13e (163, avenue d'Italie)

Le point d’accès au droit, Droits d’urgence et le Service Social de Proximité seront mobilisés autour de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes pour informer et sensibiliser les professionnels et le grand public à l'égalité femme/homme dans la sphère professionnelle.
Entrée libre sans inscription

Le 8 mars 2023 à la fondation Jérôme Seydoux-Pathé

73, avenue des Gobelins

Dans le cadre de son cycle dédié à « Harry Langdon, le somnambule » (du 22 février au 21 mars), la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé s’associe à la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes en présentant deux comédies « tous publics » présentées en ciné-concert :
Ella Cinders le mercredi 8 mars à 14h30
Ella Cinders est une jeune fille exploitée par sa belle-famille qui lui fait faire tous les travaux de la maison. À l'annonce d'un concours pour le casting d'un film, elle décide de tenter sa chance.
Projection numérique / Film issu des collections Lobster Films
The Chaser le mercredi 8 mars à 16h
Lassée de la vie de débauche de son mari, une femme mariée demande le divorce. Mais le juge propose une autre solution : il oblige le mari à prendre la place de sa femme et la charge des tâches ménagères. Pendant trente jours, il devra également s'habiller comme elle pour avoir un aperçu de ce que c'est d'être une femme.
Copie 16 mm / Film issu de la Cohen Film Collection
Tarif spécial : 8€ les deux films

Ciné-débat organisé par l’ARPE : « Le diable n’existe pas » de Mohammad Rasoulof

Mercredi 8 mars à 19h30
18, rue Charles Fourier (Porte en métal bleue)

Iran, de nos jours, quatre récits inexorablement liés qui se déroulent dans un régime despotique où la peine de mort existe encore, des hommes et des femmes se battent pour affirmer leur liberté.

Projection de « Balloon » de Pema Tseden

Mercredi 5 avril à 18h30
Inalco - 65, rue des Grands Moulins

Au cœur des étendues tibétaines, Drolkar et son mari élèvent des brebis, tout en veillant sur leurs trois fils. En réaction à la politique de l’enfant unique imposée par Pékin, elle s’initie en secret à la contraception, pratique taboue dans cette communauté traditionnelle. La maigre réserve de préservatifs qu’elle se procure au compte-gouttes devient alors son bien le plus précieux. Le jour où elle surprend ses enfants en train de jouer dehors avec les « ballons » volés sous son oreiller, Drolkar sait aussitôt qu’elle va devoir tout affronter : les reproches des aînés, le poids de la tradition, le regard des hommes. Et une naissance à venir…

Rencontre avec Eugénie Dubreuil, une femme artiste du 13e

Mercredi 8 mars, de 20h30 à 21h30
Fil rouge, galerie théâtrale (4, rue Wurtz)

Rencontre avec Eugénie Dubreuil en présence d'œuvres originales d'artistes femmes depuis le 18e siècle jusqu’à nos jours, dont Nikki de Saint-Phalle et Rosa Bonheur. E. Dubreuil nous parlera de son travail d’artiste et de son projet de « La musée ».
Réservation à l’adresse suivante : crgvgfpunagvref@serr.se[petitschantiers puis free.fr après le signe @]

Sport de meuf ? #1 Self défense féminin

Mercredi 8 mars à 17h (14-17 ans) et le jeudi 9 mars à 19h (adultes)
Centre Paris Anim’ Dunois (61, rue Dunois)

Comment grâce à un cours de Self défense réservé aux femmes démanteler des stéréotypes sexistes, prendre confiance en soi et en sa capacité d’action ? La pratique de la Self défense est une initiative qui permet d’allier plaisir d’apprendre et pratique dans un espace bienveillant, d’écoute et de sororité. Aussi, au-delà de la technique, il s’agit de se passer du temps, de discuter, de se rencontrer, entre femmes et féministes.

Droit des femmes ?

Samedi 11 mars à 11h30
Centre Paris Anim’ Baudricourt (6, rue Simone Weil)

Animation débat autour des droits des femmes par la Compagnie À l’affût.

« Histoire d’elles », soirée danse d’AscEnDance Hip-Hop

Samedi 11 mars à 19h30
Conservatoire municipal Maurice Ravel (16, rue Nicolas Fortin)

Pour la quinzième édition d’Histoire d’elles, AscEnDance Hip-Hop met en avant, comme chaque année des artistes de hip-hop, amatrices ou professionnelles qui créent un espace de réflexion sur le hip-hop par leur pratique, discipline faite de croisement des cultures mais aussi de cloisonnement.
Entrée libre sur réservation : [ascendansehiphop puis gmail.com après le signe @]nfpraqnafruvcubc@tznvy.pbz[ascendansehiphop puis gmail.com après le signe @] / 06.09.03.08.72 / 07.77.94.36.86

Concert de Billy Nomates, artiste rock punk engagée

Mercredi 15 mars à 19h30
Petit Bain (7, port de la Gare)

Élevée dans un foyer de la classe ouvrière de Melton Mowbray (UK), Tor Maries a hérité son amour de la musique de son père. Installant un studio de fortune dans la cuisine de sa sœur et empruntant le matériel de son beau-frère, elle commence à écrire son premier album sous le nom de Billy Nomates. Son objectif pour l'album était "l'honnêteté totale" : elle s'en prend aux emplois sans avenir ("Supermarket Sweep", "Call In Sick"), à la culture hippie ("Hippy Elite"), et au sexisme ("No").
Avec Cacti, son album post punk paru en janvier 2023, Billy Nomates revient sur les traumatismes de la pandémie et en profite pour pointer du doigt l’austérité et les inégalités qui sévissent dans nos sociétés, le tout sans jamais s’interdire de dévoiler en filigrane un peu de son expérience, de ses réflexions, et de sa santé mentale.

Conférence-débat : Lutter contre les inégalités de genre dans l'éducation

Samedi 18 mars à 11h30
Centre Paris Anim’ Baudricourt (6, rue Simone Weil)

Comment lutter contre les stéréotypes filles/garçons ? En les identifiant, pour limiter leur reproduction dans l'éducation des enfants. Échange, discussion qui permet à toutes et à tous de s'exprimer et d'être sensibilisé de manière ludique et participative.
En partenariat avec Batik International

Projection/Débat : « Ouvrir la voix » d’Amandine Gay

Samedi 18 mars à 11h30 et à 19h
Centre Paris Anim’ Dunois (61, rue Dunois)

Le film est centré sur l'expérience de la différence en tant que femme noire et des clichés spécifiques liés à ces deux dimensions indissociables de l'identité de femme et noire. Il y est notamment question des intersections de discriminations, d'art, de la pluralité des parcours de vies et de la nécessité de se réapproprier leurs narrations.

Table ronde sur le thème « L’endométriose en question(s) »

Jeudi 23 mars à 19h
Médiathèque Jean-Pierre Melville (79, rue Nationale)

En partenariat avec la bibliothèque Marguerite Durand
L'endométriose est une maladie gynécologique inflammatoire et chronique fréquente qui touche près de 10% des femmes. Maladie dont on parle de plus en plus, l'endométriose reste pourtant sous-diagnostiquée et ses causes sont encore mal connues. Comment éviter l'errance diagnostique ? Comment vivre avec son endométriose ? Telles seront, parmi d'autres, les questions abordées lors de cette table ronde à laquelle participeront Marina Kvaskoff et Yasmine Candau.
Marina Kvaskoff est épidémiologiste et chercheuse Inserm dans l’équipe « Exposome, Hérédité, Cancer et Santé » du Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations à Villejuif. Elle dirige un groupe de recherche en santé publique dont les travaux visent à améliorer les connaissances disponibles sur l'endométriose et la santé des femmes.
Yasmine Candau est titulaire d’un Master en Marketing des services et est formée à la communication d’entreprise et les relations presse. Il a fallu 7 ans pour qu’on diagnostique son endométriose, à l’âge de 23 ans. Elle est membre de l'association EndoFrance depuis 2006 et en a pris la présidence en 2012. Elle anime une équipe de plus de 110 bénévoles répartis sur toute la France et dans les Dom-Tom. Elle est coautrice de l’ouvrage Idées reçues sur l'endométriose paru en 2018 aux éditions le Cavalier bleu dont elle a dirigé la publication avec le Pr. Chapron et dont une mise à jour est parue en février 2020. Elle est également l'autrice de la bande-dessinée L'endométriose de Clara, illustrée par May fait des Gribouillis, et publiée chez Dunod Graphic en 2022.
Inscription obligatoire à partir du 21 février sur le site de la médiathèque Jean-Pierre Melville

Théâtre « Qu'y a-t-il de pire qu'une femme ? »

Jeudi 30 mars à 18h
Université Paris Cité - Hall des Grands Moulins (RDC de l'aile A)

Mêlant humour acide et légèreté, gouaille et préciosité, cette pièce se veut avant tout un moment burlesque et décalé où chacune et chacun peut venir venir nourrir son engagement et réveiller son esprit créatif !
Les deux comédiennes de la Compagnie Palimpseste mettent en commun leurs interrogations, leurs doutes, leurs peurs, leurs fous rires et leurs rages donnant vie à l'humour corrosif et la délicieuse ironie d'Une chambre à soi de Virginia Woolf. Elles viennent nous rappeler à quel point il est nécessaire d'avoir de l'argent, du temps, un lieu à soi et de ne pas se cloisonner à son genre pour pouvoir créer. Et il est urgent de le faire !
Gratuit sur inscription

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes 2022

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Vidéo Youtube